Wall-E

Wall-E, l'arme de distraction massive

Après Toy Story, les Indestructibles, Cars et Ratatouille, voici que débarque sur nos écrans le nouveau-né des studios Pixar: Wall-E. Le pauvre petit robot, dont la tâche est de nettoyer la Terre, se sent bien seul et obsolète dans l'espace infini. Pour trouver son âme sœur, la jolie EVE, il est prêt à tout. Lire la description complète

Les plus

  • Beaux graphismes
  • Facile à comprendre

Les moins

  • Gameplay un peu répétitif
  • Niveaux similaires

Très bon
8

Après Toy Story, les Indestructibles, Cars et Ratatouille, voici que débarque sur nos écrans le nouveau-né des studios Pixar: Wall-E. Le pauvre petit robot, dont la tâche est de nettoyer la Terre, se sent bien seul et obsolète dans l'espace infini. Pour trouver son âme sœur, la jolie EVE, il est prêt à tout.

Contre la montreLa démo de ce jeu de plate-forme ne comprend que deux niveaux. Dans SandSorm Sprint, vous devez vous échapper d'un parcours tortueux où tombent des blocs des pierre poussés par une tempête de sable. N'oubliez pas de pulvériser les bonus au passage avec votre rayon laser. Dans EVE Pursuit, vous roulez à toute vitesse pour ne pas perdre de vue EVE, emmenée loin de vous par un module spatial.

Wall-E bat des ailesLes graphismes sont soignés, ce qui est assez rare pour être signalé dans le cadre d'un jeu adapté du cinéma. La musique est un peu éprouvante pour les nerfs, surtout si vous perdez de nombreuses fois. On regrette que les missions se ressemblent et ne soient pas forcément adaptées au plus jeune public, sauf pour ceux qui ont de très bons réflexes.

Wall-E brille plus par ses graphismes et ses cinématiques que par son gameplay répétitif. Mais il reste un bon moyen de faire monter l'adrénaline.